Service de conseil

À qui nous adressons-nous?
•     Aux personnes concernées par des agressions à motivation raciste et d’extrême droite
•     Parents et ami(e)s des personnes concernées
•     Témoins d’une agression de ce type

Qui sommes-nous?
•     Une initiative de société civile, qui se rassemble autour de la volonté de créer une offre de conseil indépendant
•     Un projet hétérogène et multiprofessionnel avec diverses expériences et situations de vie
•     Une équipe conseil professionnelle constituée d‘un personnel socioéducatif compétent
•     Membre de l‘organisme central de service conseil pour les personnes touchées par des agressions à motivation d‘extrême droite
•     Premier signataire du «Standard de qualité service conseil» de l‘organisme central

Que proposons-nous?
•     Conseil et soutien émotionnel après une agression et en situation de crise
•     Informations sur les possibilités juridiques (Plainte, action civile, protection des victimes)
•     Accompagnement au poste de police, auprès des autorités, vers les différentes institutions, chez le médecin, au bureau d’avocat(e)
•     Préparation, accompagnement et suivi des démarches de procédure judiciaire
•     Renseignements concernant les possibilités de soutien financier, par exemple les aides aux frais de procès ou modalités de versement d’indemnités, le cas échéant aide aux procédures de demande
•     Consultation psychosociale
•     Mise en relation avec d’autres organismes de conseil et le cas échéant des offres thérapeutiques
•     Relations publiques
•     Aide concrète à l’amélioration de la situation de vie après une agression (par exemple: aide à un changement de domicile)

Quelles sont les conditions du service de conseil?
•     Nous sommes clairement du côté des personnes concernées
•     Les intérêts, souhaits et besoins des personnes concernées sont au centre de notre action
•     Nous agissons sur tout le territoire et à domicile
•     Confidentialité et si souhaité anonymat sont garantis
•     L’offre est à caractère volontaire et gratuite
•     Une plainte auprès de la police n’est pas nécessaire